Comment savoir si l’on doit changer sa résistance ?

Publié le : 21 juin 20224 mins de lecture

La cigarette électronique s’est avérée être une alternative évoluée du cigare classique. Le vapoteur jouit de nombreux avantages comme la variation du taux de nicotine ou encore la production d’une grande quantité de nuages. Mais surtout, avec l’e-cigarette, un grand nombre de choix d’arômes vous est disponible. Cette innovation est concrète, grâce à la résistance dans le clearomiseur qui chauffe l’e-liquide. Cependant, il arrive que cet élément moteur se détériore. Quels sont les symptômes de sa défaillance ?

Comment fonctionne la résistance ?

La résistance se situe dans le clearomiseur. Elle est principalement constituée de fil métallique enveloppé dans une mèche et relié à un générateur électrique, la batterie. Le fil est déterminé par une valeur de résistance mesurée en ohm. Lorsque l’e-cigarette est allumée, un courant électrique passe dans le fil, et celui-ci s’échauffe. Plus la valeur de la résistance est élevée, plus faible est la chaleur produite. La mèche, généralement en coton, permet d’absorber l’e-liquide. Durant le chauffage, le liquide de vapotage contenu dans la mèche subit alors une combustion. Cette réaction va dégager la vapeur qui sera inhalée par le fumeur avec tous les arômes détenus dans le liquide. Le contact permanent de la résistance chauffée avec l’e-liquide va ainsi altérer progressivement les fils.

Les signes d’une résistance défaillante

Le goût de brûlé est un symptôme qui alerte sur l’éventuel changement d’une résistance. Deux raisons expliquent ce phénomène. Soit la résistance utilisée est trop faible pour l’e-liquide, soit la mèche est en mauvais état et qu’elle n’absorbe plus suffisamment d’e-liquide. Les liquides de vapotage riches en glycérine végétale ont tendance à être visqueux. Il faut une résistance supérieure à 1 ohm. Quant à ceux ayant une proportion dominante en propylène glycol, vous devez opter pour les subohms (inférieur à 1 Ohm). Cette configuration donne aussi l’avantage d’éviter les fuites. En effet, le propylène glycol fluidifie l’e-liquide. Sans une résistance faible, la chaleur n’est pas suffisante pour le vaporiser. Ainsi, la fuite est un autre signe de défaillance de la résistance.

L’amorçage, pour démarrer correctement une résistance neuve

Quand vous changez de résistance, il est impératif de l’amorcer. Ce procédé consiste à :

  • Imbiber directement la mèche d’e-liquide
  • Laisser reposer pendant 15 mn

Vous pouvez ouvrir le clearomiseur et verser directement l’e-liquide sur la mèche. Mais vous pouvez également aspirer via votre drip tip sans allumer l’e-cigarette. Ce procédé initial est nécessaire. Son oubli est une cause de destruction prématurée de votre résistance neuve. En effet, la mèche est sèche et brûle facilement.

Plan du site