Fortes chaleurs : comment conserver son e-liquide ?

Publié le : 21 juin 20224 mins de lecture

La conservation du liquide pour cigarette électronique est une tâche très facile. Il suffit notamment de respecter quelques règles afin d’optimiser la durée de vie des éléments composant ce produit de vape. Effectivement, la nicotine, le propylène glycol, la glycérine végétale et les arômes sont sensibles à l’exposition à une forte chaleur. Dans ce sens, plus l’e-liquide ou plus précisément votre cigarette électronique est exposée au soleil, plus son goût risque de se dégrader et plus vous risquerez de vivre mal vos séances de vapotage.

Mettre le flacon d’e-liquide à l’abri de la chaleur

La chaleur est le premier ennemi de l’e-liquide de cigarette électronique. Si elle est l’alliée idéale lors de la maturation des arômes DIY, elle peut en revanche devenir une attaquante redoutable pour la conservation. Les fortes chaleurs modifient les molécules des composants, ce qui peut altérer rapidement les saveurs. Ainsi, le vapoteur laissant son flacon d’e-liquide exposé à de fortes températures, en plein soleil ou près d’un radiateur, risque de vapoter un produit qui n’a pas de saveur. Il est conseillé donc de mettre les flacons dans des endroits frais et secs, à l’abri de l’humidité et de la chaleur, afin de conserver les fioles. Dans l’idéal, il convient de stocker les flacons dans un placard. Il est possible aussi de conserver l’e-liquide au congélateur ou au frigo.

Conserver les fioles d’e-liquide à l’abri de la lumière

La lumière du soleil est également une ennemie redoutable de l’e-liquide pour vape. Ce produit agit comme un vampire qui s’expose au rayon ultra-violet. En principe, la nicotine qui est l’un des composants principaux des e-liquides est très sensible aux rayons UV. Un e-juice d’une cigarette électronique exposé à une forte lumière du soleil peut changer de couleur. Cela signifie que la nicotine, le PG ou la VG entre en phase d’oxydation. De ce fait, il convient d’opter pour des flacons en verre opaque ou ambré qui protègent les composants d’e-liquide des rayons UV.

Refermer le flacon après chaque utilisation

Le troisième ennemi de l’e-liquide est sans doute l’air. Lors de la préparation d’e-liquides DIY, il est conseillé de réduire au minimum la quantité d’air se trouvant dans la fiole. Effectivement, l’oxygène dans la nature est composé d’oxydants qui peuvent accélérer le processus de l’oxydation des éléments de base du liquide pour ecig. Cependant, il est possible de repousser cette oxydation qui mène à la détérioration rapide de l’e-liquide. Un e-liquide qui reste ouvert vieillit plus vite qu’un flacon d’e-liquide qui est bien fermé après chaque utilisation. 

Plan du site